Comment fait-on un spermogramme ?

Jeudi, 10 Dcembre, 2009 Pas de commentaires Sous: Amélioration du sperme

Un spermogramme est une analyse détaillée du sperme qu’on fait  pour le diagnostic de l’infertilité, de la prostatite  et d’autres maladies du système génito-urinaire des hommes.

Pour faire un spermogramme il faut respecter plusieurs conditions :

Spermogramme1. L’analyse exige une abstinence pendant 3-5 jours.

2. L’analyse doit être fait à l’hôpital dans une salle spéciale. On peut recueillir des spermatozoïdes à la maison, mais n’oubliez pas que le sperme doit être livré au laboratoire dans une heure.

3. Le sperme est obtenu par la masturbation et recueilli dans une tasse en plastique. On ne recommande pas d’utiliser un préservatif, car il peut affecter le sperme (réduire sa viabilité) ce qui aura une incidence sur la fiabilité de l’analyse. Le coitus interrompu n’est pas le meilleur moyen d’obtenir du matériel d’étude. Premièrement, on risque de perdre une partie du sperme, d’autre part, l’éjaculat peut pénétrer dans le vagin de la partenaire.

4. On nécessite au moins 2 ml d’éjaculat.
Les méthodes modernes nous permettent d’estimer les propriétés physiques et chimiques du sperme, de déterminer sa composition cellulaire, la durée de la motilité des spermatozoïdes, leur taille et leur forme.
Les principaux indicateurs pour l’analyse sont :

  • le volume de l’éjaculat ;
  • sa couleur ;
  • pH ;
  • le nombre de spermatozoïdes dans l’éjaculat ;
  • la concentration de spermatozoïdes dans 1 ml ;
  • la mobilité des spermatozoïdes ;
  • les anomalies des spermatozoïdes.

Normalement, le sperme est de couleur gris-blanc, mais peut avoir des teintes différentes : jaune, pâle, blanc laiteux, etc. Toutefois, la couleur du sperme n’est pas sa caractéristique fondamentale, bien que la couleur rose indique une teneur excessive des érythrocytes, tandis qu’un sperme transparent marque l’absence de spermatozoïdes (azoospermie). En outre, une petite quantité d’éjaculat, même si la concentration de spermatozoïdes est haute, peut provoquer l’infertilité masculine. Le nombre normal de spermatozoïdes est d’environ 40-500 millions dans l’éjaculat et de 20-120 millions dans 1 ml. C’est un indicateur clé de sperme. La réduction du nombre de spermatozoïdes peut être provoquée non seulement par des maladies du système génito-urinaire, mais aussi par une vie sexuelle très active. La mobilité des spermatozoïdes est également un indicateur très important.

Tout de même, il ne faut pas oublier que seulement une combinaison de tous les indicateurs peut servir de base pour le diagnostic.

Laissez un commentaire

* — Champs obligatoires