Psoralea corylifolia

A · B · C · D · E · F · G · H · I · J · K · L · M · N · O · P · Q · R · S · T · U · V · W · X · Y · Z

Psoralea corylifoliaNom botanique Psoralea corylifolia

Famille Papilionaceae

Noms communs :  Bogi-vittulu, Vakuchi, Babchi, Vabkuchi, Bakuchi, Sugandha kantak, Somaraji, Bavachi, Latakasturi, Bavanchalu, Karu-bogi, Bavanchi Bavchi, Krishnaphala, Bhavanchi-vittulu, Karpokarishi, Bawachi, Kantaka, Bhavaj, Hakuchi, Bobawachi

Répartition : Originaire des Indes, la plante est largement utilisée dans la médecine ayurvédique.

Parties utilisées : Les graines de la plante possèdent des propriétés médicinales. Composés actifs :

—    résine ;

—    alcaloïdes ;

—    huile essentielle.

Usage : La plante est caractérisée par une odeur spécifique, c’est pourquoi on l’utilise en tant que substance aromatique. En outre, elle peut combattre les bactéries, les helminthes, les infections fongiques, aussi bien que stimuler l’urination et la perspiration, traiter la constipation et augmenter le désir sexuel.

La plante est aussi utilisée en tant que remède contre les inflammations. Dans la médecine ayurvédique, Psoralea corylifolia était toujours appliqué pour traiter la  lèpre.

En tant que remède contre la lèpre, la plante est utilisée localement sous forme de poudre de semences, aussi bien qu’oralement sous forme d’onguent. Sous forme de savon spécial, la plante sert à traiter le psoriasis et la leucoderma. Elle fait un effet positif sur la peau et élimine les taches blanches. Elle rend aussi les ongles et les cheveux plus sains.

Les inflammations et les maladies cutanées telles que le psoriasis, la lèpre, la leucoderma peuvent être traités par le remède suivant : huile de chaulmoogra (2 parties), lanoline (2 parties) et extrait de semence de Psoralea corylifolia (1 partie). Cette substance est appliquée oralement et  localement. Sous forme d’onguent, la plante est utilisée deux fois par jour.

En outre, la plante peut servir à traiter les piqûres des insectes et les morsures des serpents venimeux.

Préparation et posologie : En usage oral, le poudre se prend à raison de 5 grammes deux fois par jour avant le repas. On y ajoute du miel ou de la coriandre pour faire le goût plus agréable.

Précautions : Attention ! Il est déconseillé de l’utiliser dans le cas de la stagnation des fluides, aussi bien qu’en combinaison avec la racine de réglisse.

Les composants de l’huile volatile diffèrent selon les espèces. La plante peut provoquer les inflammations cutanées telles que les ampoules. Pour cette raison, il faut être très attentif en mesurant la dose qui dépend de la sensibilité de la peau.