Sida cordifolia

A · B · C · D · E · F · G · H · I · J · K · L · M · N · O · P · Q · R · S · T · U · V · W · X · Y · Z

Sida cordifoliaNom botanique Sida cordifolia

Famille Malvaceae

Répartition : La plante est répandue au Sri Lanka, en Inde et dans les autres pays chauds.

Nom communs : Mahabala,Yellow barleria, Atibala, Velluram, Athiballached, Vadha, Bala, Tupkadi, Kehetara-ubal-dana, Svetberela, Khangi, Sirramutti, Kheriti, Shamblidebari

Composés actifs : les alcaloïdes (les graines de la plante sont plus riches en alcaloïdes que sa racine et ses feuilles) et les résines sont les constituants principaux de la sida cordifolia. La plante ne comporte ni tanins ni glucosides.

Parties utilisées : La racine, les feuilles, les graines et la tige de la plante possèdent des propriétés médicinales.

Usage : Dans la médecine ayurvédique la Sida cordifolia est considérée comme un remède très efficace. La racine et les feuilles de la plante sont utilisées pour stimuler le désir sexuel et l’urination, traiter la gonorrhée, la cystite, l’asthme, la bronchite, la dysenterie et les maladies du coeur. La racine de la plante est généralement utilisée pour traiter les symptômes rhumatismales. Le mucilage de la tige est appliqué oralement et localement pour soulager les douleurs les maladies nerveuses. Il sert aussi pour soigner les morsures des serpents. Combiné avec du poivre, le remède sert à réduire la fièvre. Il est aussi efficace pour soigner les calculs.

Précautions : Attention ! La plante comporte l’éphédrine. Bien qu’il n’ait pas d’information précise sur le niveau de sécurité de la plante, l’éphédrine est un composé dangereux et peut provoquer la mort si on l’utilise incorrectement.  Il est impératif de visiter le thérapeute avant d’utiliser la plante.